Mieux comprendre pour mieux agir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  hishirya le Jeu 2 Avr - 12:48

Savez-vous exactement l'avenir que les écoles d'art auraiet dans des EPCC ?
Les changements qui s'opèreraient, les nouvelles dynamiques engendrées, et évidement les conséquences des EPCC ?

J'ai plusieurs fois posé cette question à notre Directeur et à d'autres personnes sans pouvoir dire aujourd'hui que je sais réellement ce que c'est.

hishirya

Messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  FunkyChicken le Jeu 2 Avr - 17:15

Salut hishirya,
un EPCC est un Etablissement Public de Coopération Culturelle.
Aujourd'hui une grande partie des écoles d'art dépendent de leur commune. A Nantes, par exemple, le maire est le chef du conseil d'administration. Or, il est impossible qu'une commune décerne un diplôme national qui ne peut être décerné que par un établissement autonome. C'est pourquoi, il est nécessaire que les écoles d'art changent de statut pour pouvoir être apte a organisé et décerner des diplôimes reconnus en France et à l'étranger. C'est pourquoi, une grande partie des écoles vont devenir des EPCC. Il s'agit d'un changement de statut ; elles vont devenir plus autonomes.
Concrètement, cela signifie que le conseil d'administration ne sera plus présidé par le maire mais par le directeur. Cependant, les financements restent les mêmes. L'epcc est une association entre plusieurs collectivités territoriales. En gros, à Nantes, la mairie sera toujours la première source de revenu de l'école mais les décisions et la gestion de ce budget seront prises par le directeur et les représentants des professeurs, techniciens, étudiants.

FunkyChicken

Messages : 12
Date d'inscription : 20/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  hishirya le Jeu 2 Avr - 20:13

Ok, jusque là tout va bien, je comprends.

Mais est ce que les budgets ne vont pas diminuer encore plus en EPCC.
Ce nouveau statut indique aussi qu'il faudra une nouvelle dynamique aux écoles d'arts afin de trouver des subventions. Cela peut donc vouloir dire qu'il faudra, au niveau administratif, une réelle dynamique afin de trouver des sponsors.

Personnellement je pense qu'il y a du bien et du moins bien à voir :
POSITIF :
  • Ça peut nous insérer dans les lieux de création (si un lien "sponsor" ou autre se crée)

  • du coup nous amener vers les professionnels en art en vue d'un boulo (alimentaire ou pas ...)


En revanche NEGATIF
  • Possibilité d'instabilité financière et de coup dur

  • Possibilité que les écoles d'art donc les étudiants deviennent au service des lieux avec lesquels elles coopèrent financièrement



Vous pouvez compléter la liste évidement

Et qu’en est-il des bourses ? Qui les délivrera ?

hishirya

Messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  FunkyChicken le Ven 3 Avr - 1:01

Au niveau budget ça ne change rien dans la mesure où les collectivités territoriales sont à la base des epcc. Aujourd'hui aussi une commune, le département, la région peuvent décider de réduire les subventions qu'elles distribuent à telle ou telle école d'art.
C'est juste que demain les écoles d'art auront plus d'autonomie quand à leur gestion.
Si on prend à nouveau l'exemple de Nantes, la ville souhaite que les Beaux-Arts deviennent epcc mais n'envisage absolument pas de réduire les subventions. Il y a un projet de construire une nouvelle école et celle-ci va être financer par la ville. Cela fait partie de sa politique culturelle.
Qu'importe le statut, les écoles dépendent des politiques culturelles des collectivités locales. De ce côté là, aucun changement.

FunkyChicken

Messages : 12
Date d'inscription : 20/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  -Jil- Bazar Lorient le Ven 3 Avr - 11:35

Pour la création d'un EPCC il faut au minimum 2 financeurs publics (c'est obligatoire) et dans 90% des cas l'Etat se désengage.
Il va sans dire que la demande de regroupement des écoles dans un EPCC est dans une logique de "rationnalisation" des postes. En gros si possible coupe franche dans le personnel justifié par une réorganisation et/ou à terme une réduction du nombre d'école d'art (tout le monde sait à quel point les artistes sont des parasites Wink ). Le ministère de tutelle ne veux visiblement plus s'en occuper.
Pour ce qui est des conseils d'administration un petit conseil au délégués des étudiant : faites bien attentio au découpage des sièges de celui-ci . Il me parait inadmissible que plus de 50% d'entre eux soit donnés au "exterieurs" Le plus grand nombre de siège doit revenir à ceux qui y vivent : représentant personnel et étudiant

-Jil- Bazar Lorient

Messages : 11
Date d'inscription : 03/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  FunkyChicken le Ven 3 Avr - 12:22

L'etat est déjà très (très) peu engagé dans le financement des écoles d'art qui se fait majoritairement pour la plupart des école au niveau des collectivités locales.
A Nantes nous avons eu la visite d'une représentante du ministère de la culture en début de semaine et je peux vous assurer que le ministère ne souhaite pas se désengager des écoles d'art dont il a la tutelle. Au contraire, le ministère semble vouloir garder jalousement cette particularité face au ministère de l'enseignement supérieur.

Par contre, avec les epcc, il me semble que les régions seront plus impliquées. Et j'ai entendu dire que d'ici quelques années les subventions versées par l'état (rappelont qu'elles sont minoritaires dans le budget des écoles) pourraient se recentrer sur une école par région. Là dessus absolument rien d'officielement prévu, ce ne sont que des suppositions. Cela conduira certainement d'ici quelques années à un débat sur le nombre d'école d'art en France. En effet, que penser du fait que rien que pour les pays de la Loire il y est une école au Mans, une à Anger et une à Nantes (soit une école tous les 80 km) et que celles-ci proposent leur enseignement chacune dans leur coin ?

FunkyChicken

Messages : 12
Date d'inscription : 20/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  ugo le Ven 3 Avr - 15:56

le fait est que de toute manière, l'état ne souhaite pas voir autant d'écoles d'art dans le paysage français et que, si certaines venaient à fermer, ce qui sera malheureusement surement le cas, ils en seraient bien heureux.

ce qui me sidère, c'est qu'au final l'histoire recommence...

les plus "vieux" d'entre nous se souviendront surement des assises générales
des écoles d'art de france et de navarre qui eurent lieu il y a trois ans de cela
à Rennes.
sur fond de grandes discussions et réformes qui devaient aboutir, les étudiants
avaient décidé de former coordination, de se rencontrer, d'échanger, et surtout
de sauver l'école d'art de Perpignan qui était sur le point de fermer...

au final:
- l'école de Perpignan à ma grande surprise n'a jamais fermé, même si c'était clairement mal barré...
- la coordination en question a tenu qq temps sur un forum et puis tout a été déserté, faute de véritable
intérêt commun (n'agit-on et ne se réunit-on qu'en temps de crise? vive l'individualisme mine de rien...)
- la cneea et l'andea n'ont jamais vraiment pris au sérieux un mouvement étudiant...c'est dire quand même,
les écoles d'art sont avant tout faites pour les étudiants (enfin il me semble)
- sur toutes leurs grandes discussions et blablabla... rien. nada. que dal.
en 3ans, rien n'a changé alors que tout aurait du être terminé d'après les premières dates annoncées
à ce moment là. en bref, si tout avait été bien respecté, j'aurais du préparer mon dnsep l'année prochaine
en me disant "chic, c'est un master"...au lieu de ça... on repart sur des grandes discussions -inutiles- puisque
déjà abordé...
l'aeres repart sur les mêmes bases que les questions qui étaient soulignées il y a trois ans et pour lesquelles
on a gueulé, on s'est battu et on a manifesté. pour au final rien. comme si rien n'avait existé. comme s'il n'y
avait pas eu des tables rondes, des réunions, des discussions, des explications du pourquoi du comment il
ne faut pas faire d'une école d'art une fac et de la nécessité des écoles de vivre en autonomie, d'être un lieu
de création, et j'en passe et des meilleurs...

de deux choses l'une, soit c'est vraiment du foutage de gueule complet (ce qui m'étonne de moins en moins),
soit les instances de not' bô pays ont la mémoire bien courte.

heureusement, j'ai pu voir sur le site de la cneea que beaucoup d'écoles ont déjà rédigé une jolie lettre pour
la ministre en pleine loi hadopi en ce moment...
j'ose espérer que cette fois-ci nous pourrons aboutir à autre chose qu'à un nouvel échec...

ugo

Messages : 19
Date d'inscription : 03/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  hishirya le Ven 3 Avr - 22:11

Je vais répondre point par point à ce que j’ai lu

Je cite FunkyChiken :
« C'est juste que demain les écoles d'art auront plus d'autonomie quand à leur gestion. »Il me semble que c’est justement le contraire : l’instauration du système EPCC amènerait une AUTONOMIE financière aux écoles d’arts. Peut-être ai-je mal compris.
Dites moi ce que vous comprenez :
Rapport de l’AERES, je cite :
Point B du rapport :
« Condition statutaire :
Seuls les établissements jouissant d’une autonomie effective (établissement public, EPCC pour les écoles territoriales) et ayant institué les organes collégiaux ou paritaires de gouvernance, à l’instar de tous les établissements de l’enseignement supérieur, devraient être éligibles pour décerner un diplôme donnant le grade universitaire de Master. »

Je comprends donc qu’il faut que les écoles soient autonomes pour pouvoir délivrer un diplôme au grade de Master. Puis les « organes collégiaux ou paritaires de gouvernance » là je comprends (et c’est ce que nous disait notre directeur) que ce ne sera plus seulement le directeur qui gérera le budget, mais l’ensemble des enseignants aussi, et peut être d’autre je ne sais plus. (il faut que je demande confirmation).
Maintenant il nous faut savoir réellement comment les écoles seront autonomes donc ou elles trouveront leurs subventions outre la mairie pour Marseille.

Autre chose qui me fait chier dans cette phrase (et je ne suis pas la seule): je cite : « décerner un diplôme donnant le grade universitaire de Master » Je ne crois pas que nous voulions réellement un grade Master, qui revient à un diplôme universitaire, mais nous souhaitons (pour certain en tout cas) avoir un diplôme reconnu au niveau européen selon nos qualités propres d’écoles d’art. Ici, c’est l’AERES directement qui doit être remise en cause. Un même organisme ne peut pas juger tous l’enseignement du supérieur sur les mêmes critères.
Bon là je m’égare des ECPP, mais il fallait le mentionner tout de même.

autre citation de je sais plus qui de nous :
Et j'ai entendu dire que d'ici quelques années les subventions versées par l'état (rappelont qu'elles sont minoritaires dans le budget des écoles) pourraient se recentrer sur une école par région. Là dessus absolument rien d'officielement prévu, ce ne sont que des suppositions
Oui et ici il y a un gros problème je pense.
Si le gouvernement verse des sous pour les écoles d’art, il en va de soit qu’il privilégiera les écoles qui ont accepté la réforme donc le rapport de l’AERES. Il faut vraiment qu’on fasse attention à se qu’on fait.

Il est vrai que le nombre d’école pourrait fortement diminuer. Ce qui serait vraiment dommage.

Ugo :
(n'agit-on et ne se réunit-on qu'en temps de crise?


Sur ce point je suis malheureusement d’accord avec toi. On se dit aux Beaux Arts de Marseille et ce depuis longtemps, qu’il y a déjà des choses à améliorer au sein même de l’école (sans le rapport de l’AERES). Aujourd’hui en temps d’urgence, cela ressort. Et on entend « mais pourquoi ce focaliser sur ce rapport alors qu’on a des choses à faire dans l’école ». Perso ça me fait rire (jaune). Car oui ça ressort en temps de crise. Et oui en temps de crise on est soudé, puis après… ? je l’espère aussi.
Et puis ça me fait rire, aussi et surtout, parce que ce genre de propos n’existera plus d’ici 2010, si on laisse passer ce rapport.

Donc faut garder espoir et se battre ensemble pour le bien des écoles d’arts.

hishirya

Messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2009
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  -Jil- Bazar Lorient le Sam 4 Avr - 14:17

FunkyChicken a écrit:L'etat est déjà très (très) peu engagé dans le financement des écoles d'art qui se fait majoritairement pour la plupart des école au niveau des collectivités locales.

Juste un petit exemple : l'association des écoles d'art de bretagne (administrative) était quasiment entièrement financée par l'Etat. Donc tout ce qi a pu être mis en place entre les quatre école de rennes, brest, lorient et quimper eh bah est devenu remis en question à cause de l'arrêt des subventions.

FunkyChicken a écrit:Par contre, avec les epcc, il me semble que les régions seront plus impliquées. Et j'ai entendu dire que d'ici quelques années les subventions versées par l'état (rappelont qu'elles sont minoritaires dans le budget des écoles) pourraient se recentrer sur une école par région. Là dessus absolument rien d'officielement prévu, ce ne sont que des suppositions. Cela conduira certainement d'ici quelques années à un débat sur le nombre d'école d'art en France.

Sur le sujet il faut consulter le document de la Direction des Arts Plastiques (la DAP du ministère) et voir que c'est ue des préconisation. Mais je rappel qu'une école par région c'est loin d'être une politique d'école de proximité. il a une autre chose qui montre clairement la volonté de faire fermer des écoles : le minimum de 250 étudiant dans l'école pour pouvoir passer en epcc !!!!!

Pour la question du "grade universitaire de master" : lors d'une réunion direction-prof-étudiant il a été question de ce qu'était réellement le Master pour les professeur et le directeur qui m'ont répondu c'est clairement un "degré d'étude" et non pas un diplôme universitaire .

Ensuite juste une remarque de l'ordre du vocabulaire : ce n'est pas une "réforme", pour le moment il n'y a rien d'autre que des préconisations, ensuite si elle sont validée par le ministère il n'y aura pas de texte de lois mais des décrets.

Par ailleurs, au risque de jouer au soviet de base : le meilleurs moyen de pérenniser les réflexions de groupe c'est de demander la mise en place dans les écoles de temps réguliers (hebdomadaires ou mensuels) pour l'organisation d'AG étudiants-enseignants-directeurs. Celles-ci permettent une communication forcément efficace, et fait également pression pour qu'il y est des avancées d'AG en AG. Elles permettent effectivement de se concerter de manière régulière pour discuter des problêmes de l'école, mais aussi de pouvoir informer et de prendre position de manière rapide sur les changements nationaux. Les étudiants sont trop souvent mis de coté dans les décisions du moins chez nous, et personnellement ça m'énerve qu'on nous considère pas suffisamment responsable et mature pour avoir notre mot à dire.

Bon dsl je m'arrêt là je suis sortie un peu du sujet de base Wink

-Jil- Bazar Lorient

Messages : 11
Date d'inscription : 03/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux comprendre pour mieux agir !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum